Matos de geek

Le choix de l'équipement

Le choix de l’équipement

Ayant pas mal réfléchi à optimiser, ou du moins essayé, les équipements à emporter lors de mes voyages, de quelques jours à plusieurs semaines, en autonomie complète ou non, je viens partager tout ça ici! Il peut y avoir un peu de tout confondu, montre de sport, appareil photo, GPS etc…

A l’inverse de ce que l’on cherche dans une utilisation quotidienne, je vais ici séparer au maximum les fonctionnalités (musique, téléphone…), quitte à perdre un peu en place et en poids, mais à gagner en autonomie. Commençons tout de suite avec le sac que j’emporte avec moi à pieds, en ville, en vélo: le Thule Enroute Blur 2.0. J’ai passé beaucoup de temps avant d’acheter un sac, car ayant testé le Aster (de Lumos) et ayant été très déçu (super sac, mais lanières déchirées au bout de 2 semaines…) il se trouve que celui-ci est pour moi le meilleur compromis.

Thule Enroute Blur 2.0

Le téléphone: je ne pense pas avoir besoin d’un téléphone à 800€, alors je me suis penché sur des smartphones moyen de gamme et celui que j’ai retenu et le Archos 50 saphir. Je ne bidouille plus Android comme avant, il faut simplement qu’il soit rootable et c’est bon pour moi. L’avantage avec ce modèle, c’est qu’il est anti-choc, résistant à l’eau (IP68 et non pas IP67 comme la plupart), accroche les satélites rapidement et précisément avec compatibilité GLONASS (24 satélites russes supplémentaires pour une meilleure précision). De plus, il encaisse facilement 4 jours d’autonomie avec sa batterie de 5000mA/h. Le tout pour 200€ avec Android 6 pure. J’emporte également un bête téléphone de secours (marque M.T.T.) étanche et résistant aux chocs avec connectivité GPS.

Archos 50 Saphir

J’ai installé l’application gratuite ViewRanger, qui est à la fois simple, ergonomique et fonctionnelle. J’économise la batterie en activant le mode avion, laissant allumé le GPS uniquement. Je télécharge éventuellement les cartes à l’avance lorsque je trouve un point Wifi, ou via 4G si je suis en France. Je me suis également abonné aux cartes IGN, pour 20€/an pour toutes les cartes à toutes les échelles. Je récupère à la fin de la journée le tracé, le dénivelé, le temps de déplacement, la vitesse moyenne etc… Pas de fioritures, pas de problème avec des publications intempestives sur un quelconque réseau social, bref tout ce que j’aime.

ViewRanger

 

Concernant l’accès à internet, mails, rédaction d’articles ou bricoles informatiques, j’ai pu récupérer un MacBook Pro 13″ de 2008, qui bien que n’étant plus tout jeune, fonctionne à merveille avec un petit upgrade à 4Go de RAM et une batterie neuve (~ 40€). Évidemment, il ne faut pas trop compter sur du multimédia, ou tout ce qui pourrait demander des ressources pour de quelconques calculs. Par contre, je peux me connecter à mon Cloud maison (voir les articles correspondants dans la catégorie Hacks) et accéder à toutes mes données, documents administratifs, musiques, photos… sans les stocker sur le disque dur (connexion internet requise bien sûr, ou téléchargement pour hors ligne). L’avantage est que, si l’on me confisque mon laptop (en France ou dans d’autres pays), on peut m’obliger à donner le mot de passe pour ouvrir ma session selon la législation mais on ne peut pas accéder à mes données vu que rien n’est stocké localement!

MacBook Pro 13" 2008

MacBook Pro 13″ 2008

 

Bon je vous l’avoue, l’idée serait d’en acheter un plus récent qui me permettrait de faire tourner Lightroom proprement et gérer mes photos en voyage. Egalement diminuer un peu le poids de la bête!

Macbook 2017

 

Point suivant, important sans vraiment l’être: la musique. Pour gagner en autonomie, j’ai récupéré un vieux MP3, un Samsung YP-P3 qui produit un son de très bonne qualité et qui tient vraiment bien la route. Couplé à des écouteurs moyen de gamme Sennheiser, j’ai moyen de me faire plaisir niveau son et avec une bonne autonomie. Et maintenant que j’ai tout ce qu’il me faut, il va falloir que j’optimise le rangement… Tandis que mon smartphone me suffit amplement lorsque je pars une semaine, je dois prendre l’ensemble lors de plus grands voyages, comme ma traversée en vélo France – Monténégro, de plus d’un mois. J’ai donc prévu deux simples sacs étanches, dans lesquels je mettrai le macbook dans un, et cette petite mallette très pratique dans l’autre, contenant tout le reste (téléphone, smartphone GPS, MP3, câbles, transfos etc… dont ce qui suit).

Équipements de voyage

Équipements de voyage

Valise de voyage

Valise de voyage

Pour rester côté gadget et outils numériques, j’emporte toujours avec moi quelques trucs de geeks supplémentaires comme un Rasperry Pi Zéro, une batterie Anker, des câbles (USB, HDMI etc…), des clés USB, un disque dur externe chiffré, des clés bootable avec Kali Linux Fedora et Konboot, un USB Killer, un kit de premiers soins, une frontale, une multi-prise et un stylo space pen (conçu pour l’espace, encre waterproof et sous pression).

Raspberry Pi Zero

SSD Sandisk

Space Pen

Batterie Anker

 

Maintenant que tout ça est en place, voici un autre « gadget », qui n’est toujours pas vitale certes, mais qui se trouve être réellement pratique: la montre de montagne. Avoir en direct des informations comme le dénivelé négatif et positif, le temps de déplacement, la tendance météorologique, ou encore une boussole c’est quand même sympa. Étant passionné par l’horlogerie, et n’ayant pas trouvé de montre baromètre / boussole / chronographe mécanique (haha…) j’ai opté pour un Tissot T-Touch Expert, qui combine pour moi élégance et technologie. Je pourrai rédiger tout un article dessus, mais je me contenterai de synthétiser: ergonomique grâce à sa vitre tactile, précise dans ses mesures, fiable dans ses calculs, je n’y trouve pas beaucoup de points faibles, excepté le manque de mémoire: le dernier parcours seulement peut être enregistré. Après, pour avoir l’historique de mes aventures, j’ai mon GPS qui enregistre tout dans son coin.

Montre de montagne

Montre de montagne

Il me reste encore quelques détails, et c’est ce qui me permettra d’assurer une autonomie minimum en énergie dans toutes circonstances: les panneaux solaires. Ici, n’hésitez pas à mettre le prix pour de la qualité, et surtout ne pas abîmer vos appareils. Les normes ROHS et CE sont indispensables. D’après ce que j’ai pu lire, et voir en magasin, il semble qu’un produit sorte du lot: le kit panneaux + accus Goal Zero dans ce genre là (http://www.goalzero.com/p/79/guide-10-plus-solar-kit). Il a fait un super taff lors du long voyage à vélo, et je ne regrette pas son achat:

Panneaux solaires Goal Zero

Panneaux solaires Goal Zero

 

Et voilà! Avec ça sur le sac, je ne pourrai normalement pas tomber en rad de batterie, et donc ne pas perdre contact avec certaines personnes. Même si une fois encore, le but n’est pas d’être connecté tout le temps, je peux passer une semaine complètement déconnecté, mais 2 mois en itinérance, autonomie complète, et dans un milieu que je ne connais absolument pas avec des personnes parlant une autre langue, ça m’assure un minimum de sécurité.

Pour finir, je n’oublie pas mes fidèles companions: mon couteau (petit fixe Helle + opinel), un bouquin pour écrire mes récits, parfois simplement mes ressentis, et mon appareil photo. Pour ce dernier, j’ai eu la chance de récupérer de mes grands parents deux argentiques de très bonne facture (Olympus OM-2n + OM-10), qui me permet de faire des photos splendides pour peu qu’elles soient réussis (j’apprends, j’apprends…). D’autres amis m’ont donné leurs objectifs d’époque, ce qui fait que je possède une gamme assez sympa, couvrant un spectre de focales assez large: du 28mm fixe au 80-200mm en passant par un 35-70mm ainsi que par un 75-150mm, combiné à quelques filtres adéquates, ça me donne toutes les clés en main pour m’améliorer en photo!

Couteau norvégien

Couteau norvégien

Carnet de voyage

Carnet de voyage

Olympus Om-2n

Olympus Om-2n

Tout cela me permet d’avoir à portée de main un smartphone GPS qui peut être allumé la journée pour l’enregistrement de la trace GPX et publier quelques photos, avoir un bon lecteur MP3 compact pour me faire profiter d’une bonne musique, égalmenet une montre barométrique qui pourra me donner quelques informations simples en temps réel sans avoir à sortir et allumer le GPS – et pour finir, mon laptop me permettra de bricoler en info et photo et de rédiger mes articles proprement dès que j’en aurai besoin. En autonomie complète avec mon utilisation, je dois recharger tous mes équipements une fois par semaine.

Voilà pour mon petit kit, à plus les loulous, et restez geeks!

Top