Hackpoint: une plateforme pour gérer vos Hacks!

Hackpoint: une plateforme pour gérer vos Hacks!

Bijour bijour!

Cela fait un petit bout de temps maintenant que j’utilise Hackpoint pour mes projets, et je viens vous faire part de ce qui est pour moi un petit bijou! A quoi cela sert-il? Vous savez, quand vous voulez bricoler, que vous commencer avec des schémas à l’arrache, des bouts de code par ci par là, deux trois .zip et autres fichiers pour vous lancer dans votre nouveau projet de hack et que vous ne vous en sortez plus parce que le tout est trop brouillon? Et bien Hackpoint et là pour mettre un peu d’ordre dans tout ça! C’est un soft à auto-héberger (Apache + SQLite + PHP5-GD, non compatible PHP 7.X), open souce et développé par le génialissime Idleman =P (vous savez, le même qui taffe entre autre sur Yana).

L’idée est assez simple, le soft est principalement divisé en deux parties: d’un côté les “composants” et de l’autre, les “sketch” (vos bricolages quoi).

Liste des composants

Liste des sketchs ou projets

C’est donc lors du premier lancement de Hackpoint que j’ai entré tous mes composants, avec d’éventuelles infos comme la marque ou le prix. Ensuite, j’ai pu créer mon premier projet et recenser tout ce que j’ai pu ajouter au coeur domotique Yana (pour rester dans les projets d’Idleman). Et l’interface est vraiment bien pensée. On peut ajouter tout un tas de ressources, principalement du code mais aussi des images, des fichiers, des .zip, un fichier ReadMe et bien sûr faire un kit de composants à partir de la liste créee précédemment.

Liste des ressources prises en charge

Le fichier ReadMe

Affichage d’un schéma

Contenu d’un fichier .zip

Franchement, tout est plus clair dans ma tête avec cette nouvelle plateforme. La coloration syntaxique fait que l’on peut faire des petites modifs de code en direct sans se prendre la tête (très utile en cours, en conf ou au taff si une idée vous vient tout d’un coup mais que vous n’avez pas votre ordi perso avec vous). Je suis aussi pas mal hétérogène dans le temps que je passe à bricoler, et avec ça je peux laisser un projet de côté pendant 6 mois et le reprendre sans passer une journée à comprendre ce que j’ai essayé de faire! Cela donne envie de mettre au propre ces idées, cela fait une plateforme de backup pour les petits plugins comme ceux de Yana, et permet aussi de faire un brouillon vite fait bien fait sur un éclair de génie sans avoir le temps de rédiger le tout clairement. Bien sûr, il faut se logger pour pouvoir accéder à ses ressources, mais il est possible de déclarer des projets publiques, de les partager, ou de donner l’url de son lab ce qui a pour conséquence d’afficher les sketch publiques en page d’accueil sans authentification.

Récupérer le lien d’un projet, éventuellement publique

Vue hors-ligne

 

Ce qu’il me manque personnellement, c’est une connexion à mon serveur ldap pour un pseudo SSO ou une meilleure gestion des utilisateurs, ainsi qu’une gestion (manuelle) des snapshots, permettant de figer un projet à un instant t. Bref, n’hésitez pas à l’essayer car vous risquerez de l’adopter dans la foulée =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.