Je veux prendre mon indépendance numérique, mais, hey! J’y capte rien en IT…

Je veux prendre mon indépendance numérique, mais, hey! J’y capte rien en IT…

Okay les loulous, cet article n’est pas pour les gros barbus, n’est pas un projet ni même une réflexion perso. Alors quel est l’intérêt? Je ne sais pas trop… Mais j’avais envie de regrouper les techniques de bases compréhensibles par toute personne sachant allumer un ordi et un navigateur internet, pour (me) prouver qu’il ne faut pas être un génie de l’informatique pour être sensibilisé et acteur dans “l’indépendance numérique”.

Chouette! (ou pas) alors commençons de suite. Je ne vais faire que survoler quelques principes bien connues pour aller au plus simple. Il faut déjà savoir que “l’indépendance numérique”, à savoir reprendre le contrôle sur ses données, et se détacher de tous les acteurs et services externes, est une utopie. Et l’intérêt d’une utopie, c’est de jouer le rôle de modèle pour nous faire avancer vers un mieux, tout en sachant qu’on n’atteindra jamais la perfection absolue. Si vous voulez en savoir plus sur les avantages d’un tel système et les inconvénients de son opposé, je vous invite à lire mes articles sur la loi sur le renseignement ici et ainsi que sur l’auto-hébergement. Alors il va falloir prendre un peu de temps, un peu d’argent aussi, s’adapter à un nouvel environnement, et vous verrez qu’il est possible de se faire un petit système perso déjà bien sympa. Je détaillerai les étapes en partant du plus accessible.

1/ Gratuit, facile et rapide: votre navigation

Simple, vous installez comme navigateur le très connu Firefox, et vous mettez Qwant comme moteur de recherche par défaut. Ce dernier remplace parfaitement Google, est français, respecte vos libertés, n’enregistre aucune données à caractère personnelle… bref c’est le top. Aussi, n’oubliez pas de faire la même chose sur tous vos terminaux: smartphone, laptop, tablette etc… Un petit pas vers le monde du libre!

2/ Fastidieux: la messagerie

Réflexe à prendre rapidement: utiliser une messagerie sécurisée. Oubliez Gmail, Outlook, Apple & Cie. Je vous conseille le très bon protonmail qui a l’avantage d’être hébergé en Suisse, chiffré, simple et intuitif. Vous pouvez envoyer un message chiffré sur une boîte externe ou à un autre contact protonmail, vous pouvez aussi vous en servir de messagerie classique comme avec Gmail et autres. Quelques précisions: il vous faudra mémoriser deux mots de passe, un pour votre compte, et l’autre pour déchiffrer vos mails. De plus, il n’y a pas moyen actuellement d’avoir ses mails sur son smartphone via une application, justement dû aux problèmes de sécurité. Les équipes travaillent dessus, et cette fonctionnalité verra le jour sous peu donc en attendant je passe par mon navigateur internet, leur site s’adapte très bien aux petits écrans.

L’inscription et le reste est enfantin, le problème arrive lorsqu’il faut faire la “transition” de boîte mail, et donner sa nouvelle adresse à ses contacts, changer ses préférences sur chaque site internet où l’on est inscrit etc… Oui ça prend du temps, oui c’est fastidieux, et oui c’est pas confortable. Après, chacun fait ses choix.

Autre point, sur Android je vous conseille d’installer l’application smsSecure, qui vous permet de discuter de manière chiffrée avec des contacts ayant eux aussi l’appli, et peut bien évidemment envoyer des sms classiques (puis en plus, le design est vraiment sympa).

3/ Un plus gros investissement: centraliser ses données

Vous avez peut être pu lire que j’héberge mes propres données sur un serveur perso fait maison. Cette solution ne peut pas vraiment être conseillée à un néophyte, c’est même totalement impensable. Il faut un produit qui se branche et qui fonctionne, qui soit stable, et facile à utiliser. La solution? Le NAS personnel! Synology est entre autre une très bonne marque, et vous en avez pour tous les budgets (100€ – 500€). Les critères à regarder:

– Disques durs de stockage inclus?

– Configuration? (Processeur 800Mhz double cœur et 512Mo de RAM pour un minimum de confort)

– Quelles fonctionnalités? (multimédia, agendas, contacts, VPN etc…)

– Consommation électrique

Bref, avec un petit boîtier de ce genre, vous le branchez sur votre box et sur l’alimentation et hop vous avez votre propre cloud personnel! L’intérêt est d’abord de reprendre la main sur ses données, et se passer de iCloud, Google Drive et autre bonnes choses… Mais il est aussi important de penser à centraliser son carnet d’adresse, ses agendas, ses tâches et tout ce qui concerne votre organisation. Les NAS de type Synology ont en général pas mal d’applications disponibles sur smartphones et tablettes qui pourront faire la synchronisation de tout ce joyeux bordel, vous simplifiant énormément la vie. L’avantage principal est aussi la documentation et la communauté, ainsi que le support qui pourra vous être d’une grande aide si vous avez des besoins particuliers.

4/ Pour aller plus loin

Tout en restant dans les choses simples, vous pouvez installer votre serveur DNS perso sur votre Windows. Qu’est ce que c’est? Quel intérêt? Le DNS est un protocole qui, vulgairement, permet de retrouver et d’accéder à un site lorsque vous tapez “qwant.com” ou tout autre site internet dans la barre d’adresse. Le problème est que par défaut, votre serveur DNS est votre fournisseur d’accès (SFR, Orange). Cela implique que ce dernier (donc en extrapolant, le monde entier) peut accéder à la liste des sites que vous visitez… Pour empêcher cela? Installez Unbound, très simple (suivant, suivant, terminer. En laissant toutes les options par défaut). Ensuite, il suffit de configurer Windows pour utiliser votre nouveau serveur, en rentrant 127.0.0.1 dans le champ “DNS préféré” (et rien dans “DNS Auxiliaire”).

Vous pouvez aussi vous lancer dans l’installation en parallèle à Windows, de Linux, pour que vous vous rendiez bien compte que c’est beaucoup plus agréable que les produits Microsoft. Si vous utilisez des produits Apple, jetez votre iPhone. Votre mac peut être intéressant si vous ne rentrez pas dans le cercle infernal d’iTunes, iCloud, Time Machine & Cie… Les smartphones Android sont pas beaucoup mieux, mais ils ont l’avantage d’être déjà beaucoup moins chères, mais aussi de vous donner la possibilité de vous détacher de Google (attention, chose qui devient de plus en plus difficile au fil du temps). Avec un Android, vous pouvez lorsque vous avez du temps, vous intéresser à différentes manières de prendre le dessus sur la technologie, sans vous laisser guider aveuglément. Donc en fait, un bon Android, c’est pas le top mais c’est quand même ce qui se fait de mieux aujourd’hui.

Dernier conseil, privilégiez les sites chiffrés (commençant par ‘https’) en espérant que la France n’ait pas les moyens de casser SSL. Par contre ce qui est sûr, c’est que si vous faites une recherche sensible sur un site sensible en clair (donc en ‘http’) vous serez directement fiché. Alors faites gaffes, et faites en sorte de compliquer le plus possible la vie de vos “espions” notre gouvernement.

Conclusion

Vous avez là les principaux axes pour vous permettre de reprendre le contrôle de vos données numériques, autrement dit votre vie privée, simplement en investissant un peu de votre temps. Ce qui est important dans cette démarche, ce n’est pas en soit la technique et le fait de pouvoir dire “regardez j’ai mon serveur perso les coupains”, mais surtout de savoir et connaître le monde dans lequel on vit, se demander ce qui est bon, ce qui me correspond, et arrêtez de suivre une masse parce que c’est facile. Évidemment, ce principe ne s’applique pas qu’à l’informatique, c’est un état d’esprit qui doit se répercuter sur tout votre comportement. Et surtout n’allez pas me dire que c’est impossible concernant les données numériques, car j’ai bien fais attention à ne sélectionner que des solutions ultra simples et accessibles. Par contre, oui, cela vous fera certainement perdre un peu de confort, il faudra vous secouer un peu dans votre petite bulle pour évoluer. Si vous saisissez l’enjeu, mais que votre priorité absolue reste votre tranquillité de vie, l’exemple de Zimmerman est assez sympa: l’esclavage, c’était quand même génial, la belle époque, tout était plus simple, il suffisait de fermer les yeux sur l’idée de la chose mais on y gagnait en confort…

Tagués avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.